Nous savons que la soumission d’un résumé pour une conférence peut être difficile et stressant. C’est pourquoi nous avons créé les lignes directrices suivantes.

Tel que mentionné dans l’Appel à propositions, votre résumé devrait comprendre :

  1. une problématique ou une question de recherche
  2. une brève description du cadre conceptuel/théorique ou du modèle
  3. un aperçu de la méthodologie
  4. les principaux résultats ou les conclusions

Cela signifie que votre résumé pourrait être organisé de la façon suivante :

  • une phrase pour contextualiser la problématique
  • une ou deux phrases pour résumer les théories/concepts clés qui sous-tendent votre projet
  • une phrase qui justifie la pertinence de votre présentation
  • une ou deux phrases qui présentent votre méthodologie et vos objectifs ET/OU le sujet principal de la discussion
  • une ou deux phrases pour présenter vos résultats et conclusions

Voici un exemple concret :

Au Canada, les études sur l’immersion linguistique se concentrent surtout sur les élèves canadiens en immersion anglaise et française aux niveaux primaire, secondaire et universitaire. De ce fait, peu d’études canadiennes portent sur les séjours linguistiques d’autres groupes ethnolinguistiques au Canada francophone. Les ressources liées aux contextes hors du système binaire des langues officielles se font rares, et les profils des étudiants sont méconnus. (Phrases pour contextualiser la problématique) Or, selon l’approche interculturelle, une bonne connaissance des étudiants est cruciale pour les enseignants qui souhaitent avoir recours à la pédagogie différenciée, et ainsi tenir compte des nombreux facteurs qui influencent l’apprentissage de leurs étudiants (Abdallah-Pretceille, 1999 ; Kahn, 2010). Dans le cadre de cette présentation, nous nous concentrerons sur un seul de ces facteurs : les représentations linguistiques. En effet, il a été démontré qu’elles ont le pouvoir d’influencer l’apprentissage, notamment sur le plan de la motivation et des stratégies employées en production et en compréhension (Jodelet, 1989 ; Castellotti et Moore, 2002 ; Sabatier, 2010 ; Narcy-Combes et Jeoffrion, 2014 ; Wlosowicz, 2018). (Théories et concepts clés sur lesquels nous nous basons+explication de la pertinence) Après un tour d’horizon des études-phares du domaine, nous présenterons les résultats d’une enquête par questionnaire menée auprès de 45 étudiants universitaires adultes hispanophones en séjour linguistique en Outaouais, ce qui nous permettra de brosser un tableau de leurs représentations du français québécois, de ses locuteurs, du Canada et de leur apprentissage. (méthodologie et objectifs) Nous terminerons en suggérant des façons dont les enseignants travaillant auprès d’hispanophones en contexte de séjour linguistique pourraient se servir de ces nouvelles connaissances pour adapter leurs pratiques aux spécificités de ce groupe ethnolinguistique (résultats ou conclusions).